#788

Le contemplateur
Fleurit les sempiternels
Dans l’intime délicat.

RB