Haïku #593

C’est l’adieu sans l’au revoir,

Cœur moche dans l’éphémère,

Sur tous les chemins qui passent.

RB