Haïku #591

Il y a le soi qui respire

Contre l’arbre sec

Là où méditer prend vie.

RB