Haïku #546

La colline s’en déleste,

Grands arbres sans chants,

Ciel, terre, cœur qu’ils embrassent.

RB