Haïku #545

Bambous en fracas,

Tant souffle le vent

Sur nos deux nombrils lunaires.

RB