Haïku #519

Deux corps nus ce soir,

L’un qui met en joie un ciel,

L’autre qui dessine un cœur.

RB