Haïku #469

Où le temps fuit en silence,

La banalité

Qui ne meurt jamais.

RB