Haïku #455

C’était ce matin,

Quand le ciel de feu

Faisait s’effacer les carpes.

RB