Haïku #411

Sûrs les jours qui passent,

Sûrs les nuits qui courent –

L’ordinaire et l’éternel.

RB