1050

Le champs me dilue encore,
Le maïs m’épie d’abord,
Mon short prend l’eau et le sale.

Raphaël B.